LA BATAILLE DE KHE SHAN

Sur un plateau entouré de collines verdoyantes, les américains avaient installé leur base militaire. Aujourd’hui, des plans de café y ont poussé. La verdure a repris ses droits. Il est difficile d’imaginer dans ce décor verdoyant que le site fut aussi le théâtre du siège le plus célèbre de la guerre du Vietnam. L’attaque vietcong commença le 21 janvier 1968 et dura 75 jours. Pilonné jour et nuit par les nord-vietnamiens, les américains entreprirent de bombarder les environs. C’est ainsi que pour desserrer l’étau dans lequel ils étaient pris, les forces américaines utilisèrent des milliers de bombes, d’obus au phosphore, au napalm… La bataille se solda par près de 10000 morts côté vietnamien et 500 du côté américain et pas loins de 15000 sud vietnamiens alliés des américains. Elle est le résultat de l’entêtement de Johnson à vouloir coûte que coûte tenir la place tellement le spectre de Dien Bien Phu l’obsédait.

Au final les américains ne connurent pas le sort des français mais au prix de l’enfer particulièrement bien décrit par Michaël Herr dans son ouvrage intitulé « Putain de guerre »